Contact
Clic hier, um in deutsch zu übersetzen
Übersetzen
Clic here to translate into english
Translate
Page d'accueil
à jour au 11.06.2012

Petite Histoire d'

 

L'actualité

Historique

Les concerts

Le groupe

Photos

Extraits

Vidéos

Liens

Download

Livre d'or

Le groupe est avant tout né d' une bande de copains qui se connaissent depuis le lycée et partagent une passion commune : la musique.

Tous ont percuté un jour sous le charme " original " de la musique de Magma. Alors, en 1997, Manu (batterie, voix), Stéphane (claviers), Marco (voix) et Yann (basse, choeurs). Ils commencent (just for fun !) par jouer "La dawötsin", un morceau de Christian Vander (fondateur du groupe MAGMA, et inventeur d'une langue chantée, le Kobaïen).

D'autres morceaux suivent, dont une première compo : "Kiss the girl". L'envie de vraiment former un groupe se précise, et Manu propose de le baptiser !

Le groupe s'agrandit avec l'arrivée de la soeur de Yann : Marielle (choeurs).

Les répètes s'enchaînent enfin, suite au retour du batteur Manu, qui s'était exilé aux Pays-Bas, et le répertoire grandit : "Horus" (1998), "Ola Pessoa" (1998), "2000-1" (1999), "Vertige" (1999) et quelques reprises : "Nono" (Magma), "le chaland" et "Première fois" (Pigalle) et enfin "Sans amour" (Arthur H).

La jaquette de Corai's factoryUn premier concert a lieu à Villenoy (Seine et Marne) dans une usine, d'où vient l'enregistrement du CD : "Corai's factory". Le style de musique n'est pas facile à définir... une fusion entre le rock et le jazz.

L'année 2000 voit l'arrivée de Luc (guitariste) et le départ de Marco (voix). Le son du groupe change, Luc donnant une touche plus rock à la musique d'. De nouvelles compos s'ajoutent au répertoire : "The Blue Rats" (2000), "Renaissance" (2000) et une nouvelle reprise (de Radiohead) : "Street spirit" .

Le 1er juillet 2000, un mois après l'arrivée de Luc, donne un concert à Chailly en bière (seine et marne) dont témoigne le " chaotique et rock'n'roll " cd : "monzayo teuf" !

2001 est l'année de tous les changements. Yann (basse, choeurs) quitte le groupe, remplacé pendant 3 mois par Alain qui partira à son tour. Marielle est souvent indisponible, Luc est sérieusement blessé à la main. Bref, il ne reste plus que Manu (batterie, voix) et Stéphane (claviers) !

Les répétitions se font à deux (une seule composition verra le jour cette année-là : "Altaïr" (2001). C'est la période " gros blues et vaches maigres " qui dure bien 6 mois... nos deux inséparables compères profitent de cette traversée du désert pour préparer un concert avec un répertoire et genre musical différent de celui d'. Sous le nom de "La Rose Noire", Manu et Stéphane interprètent plus de 30 chansons à l'Institut Océanographique de Paris le 1er décembre 2001 (et le moral repart !!!).

2002 : la renaissance !
La chance tourne, puis tout va très vite... Luc peut réutiliser sa talentueuse main, attrape sa strato, et voit l'arrivée de deux nouveaux musiciens qui vont donner au groupe une touche plus dépouillée : Yves (saxo) et Clément (basse). En parallèle, le répertoire s'allonge avec la compo "Oceanis" (2002).

Le 6 juillet 2002, Alysse donne son premier concert sous une formation à 5 instruments devant 50 personnes à l'Institut Océanographique de Paris. Une première expérience qui a donné à chacun le désir de poursuivre davantage cette aventure.
Depuis, la partie voix du groupe a subi des changements. Marielle est partie vers d'autres horizons et a été remplacée par Fabien et Catherine entre septembre et novembre 2002 .

En janvier 2003, le groupe enregistre son premier mini-album autoproduit "The blue rats" au Groovy studio de Fontenay sous bois avec Andrew aux manettes.
Une semaine de travaux acharnés entre tranches de rigolades et autres scènes pathétiques (les sessions saxophones avec un Yves luttant contre le froid glacial du studio à 5 heures du matin...), Au final, trois titres : "After hours", "The blue rats" et "Altaïr".
Le CD tiré à 500 exemplaires est disponible en avril. Les échos sont très encourageants mais restons modeste (Une critique sur le site progressia.net et une autre du magazine/e-zine TRAVERSES.)

Les changent à nouveau à l'orée de quelques concerts prévus pour le dernier semestre 2003 : Gwenaëlle remplace Fabien et Catherine.
Le groupe n'est plus à une greffe du choeur près ...

Juin 2003, Alysse a l'opportunité et l'immense joie de jouer sur l'esplanade de l'hôtel de ville de Vincennes devant 1500 à 200 personnes lors de la fête de la musique. Pour nous, un concert référence d'une heure et demie dans des conditions matérielles et scéniques idéales (n'hésitez pas à consulter la galerie photo du site ; un enregistrement vidéo et audio a été effectué ce soir là).

Septembre 2003 : La tourmente ... Manu emporte sa voix et ses baguettes dans son sac. Douloureux !

Octobre 2003 : ALYSSE's not dead. Gwen assure le chant. Un nouveau batteur se profile à l'horizon. Des concerts également.

Mars 2004 : Laurent notre nouveau batteur nous rejoint.

Avril 2004 : faux espoirs, malgré le bonheur de jouer avec Laurent, Clément s'en va vers d'autres cieux pour se recentrer sur son autre groupe Accent Groove.

Juin 2004 : Après cette année tumulteuse, Clément reste avec nous le temps d'enregistrer le deuxième mini album. Avec, toujours et encore, Andrew aux manettes. Le morceau "BB06" anciennement appelé "Le Théatre du lendemain" à l'époque de Manu y apparaît.
"Twister"  : une nouvelle composition de Clément est mise en place.

Septembre 2004 à mars 2005 le groupe est confronté au remplacement de Clément.

Novembre 2005, Alex prend le poste puis disparaît soudainement sans laisser de trace (nous sommes preneur de toutes infos concernant ce mystère car nous avons beaucoup apprécié le personnage !!!!?????).

Mars 2005. Grâce au web, Pierre Henri s'est présenté et s'intègre pleinement à la formation. De plus, nous accueillons une voix : Cécile. Ainsi, nous pouvons enfin programmer des concerts (voir rubrique concerts). Durant cette période de transition un nouvel instrumental a vu le jour : "Fantaisie".

Avril 2005 : les concerts reprennent enfin. Une soirée sympa au lycée Fenelon à Vaujours (l'antre de Luc), nous donne beaucoup d'espoir sur la formation actuelle.

2 ans jour pour jour, après "The Bue Rats", "Horus", le deuxième CD d' sort enfin. Toujours en 500 exmplaires. Une critique sur le site progressia.net et une autre du magazine/e-zine TRAVERSES .

Un bonheur n'arrivant jamais seul, Manu nous revient avec sa voix d'or à point pour le concert du 11 juin 2005 à Vincennes. y a joué devant une centaine de personnes et a réalisé sa meilleur prestation.
L'arrivée de Cécile et de PhP, le retour de Manu au chant, ainsi que 3 nouvelles compositions : "On m'avait dit", "Longtemps", "Les dunes" sont de bon augure pour la suite des aventures d'Alysse.

visites